Asociacion Ecometta


Ir al Contenido

La section de Tippi Degré

LA SECtIoN DE TIPPI DEGRÉ

___ __

Traducción al francés realizada por el Instituto Francés y Christine Baucells
Traducció al francès realitzada per l' Institut Francès i Christine Baucells
Traduction en français réalisée par l' Institut Français et Christine Baucells


Depuis l’association Ecometta, vouée à l'ecologie et à la science météorologique, nous avons décidé que ce texte ne serait pas un simple article. Nous avons ouvert une section dans notre page web où Tippi et sa famille pourront exprimer à n'importe quel moment tout ce quíls souhaitent, des informations toujours véridiques dont la diffusion sera expressément autorisée par Tippi et sa famile.

Section inauguré le 23/12/2013
Index

 

 



Année 2014
Tippi Degre devient membre honoraire de l'Association Ecometta.




Notre ami Tippi Degre, la jeune fille qui a donné lieu à un article sur notre site et posteriomente toute cette section, a accepté de se joindre à notre Association. Nous avons rencontré l'année dernière grâce à FICMA ( Festival International du Film de l'Environnement)

Le 30 Décembre 2014, nous lui livré dans un hôtel de Barcelone accréditation diplôme populaire. Nous considérons Tippi part l'idée la plus essentielle de notre association, qui est de transférer la connaissance du monde animal au petit garçons et petit filles d'apprendre à respecter et à aimer nos autres voyageurs dans la vie. Pour sa précieuse contribution à la connaissance et des sentiments de la nature et sa grande œuvre de la diffusion des valeurs de préservation et de respect de l'environnementau au petit garçons et petit filles, ont jugé bon d'accorder cet honneur. Dans le Magazine nº 12 Naturmet faire un long article sur cet événement.

ANNÉE 2013
Histoire que ce était la première rencontre avec le protagoniste de l'un de nos articles

Tout au long de la difficile et à la fois passionnante aventure de rédiger un article sur Tippi Degré, nous ne cesserons de remercier toutes les personnes qui nous ont permis de faire la connaissance de cette jeune fille por qui je ressens admiration et affection depuis qu'en mai dernier j'ai connu l'histoire de ses dix premières annés de vie en Afrique. Depuis je n'avais plus ruen su d'elle...

Tout d'abord je voudrais remercier publiquement le personnel de l' Institut Français de Barcelona pour l'excellent accuil que j'ai reçu. Le jour où j'aurais pu faire la connaissance de Tippi était le mercredi 6 novembre 2013 mais malheureusement, j'ai appris sa présence à Barcelone par le journal La Vanguardia, le demaib, le jeudi. Suite à un appel t´léphonique à l'Institut Français, on m'infoma qu'une novelleprésentation du documentaire, adressée exclusivement aux écoles frençaises, aurait lieu le vendredi suivant. Heureusement tot n'était pas perdu même s'il y avait peu de possibilité que je puisse encore faire sa connaissance. Ma dernière chance était donc qu'il rete encore des places pour pouvoir assister à la présentation.

La possibilité d'obtenir une place me semblait bien mince mais j'étais quand même décidé à tenter ma chance. J'avais énormément envie de connaitre, même de loin, cette jeune fille sur qui, pendant trois mois, j'avais essayé d'écrire un article. Le récit de ses extraordinaires 10 premières années de vie avait éveillié en moi des sensations qui m'auraient possé à l'autre bout du monde afin de la connaitre aujour'hui, à l'âge de 23 ans.





Je suis donc arrivé à l’Institut Français une heure et demie avant que ne commence la projection du documentaire et je me suis tout de suite adressé à une aimable jeune femme qui se trouvait à l’accueil afin de lui manifester tout mon intérêt pour assister à la présentation. Elle me présenta la personne qui organisait les entrées, laquelle à son tour me présenta le Directeur de l’Institut Français lui-même Monsieur Yannick Rascouët
. Bien loin des difficultés que j’avais envisagées, Monsieur Yannick Rascouët, après avoir pris connaissance de ma situation et de mon intérêt pour connaitre la personne sur laquelle j’avais réalisé un important travail de recherche sur internet et autres sources, n’hésita pas un seul instant non seulement à me procurer une entrée mais aussi à m’assurer qu’il me présenterait Tippi et sa mère.

Je tiens à remercier publiquement tout le personnel qui s’est occupé de mon cas et tout particulièrement Monsieur Yannick Rascouët pour m’avoir permis non seulement de voir le documentaire mais aussi de faire la connaissance de Tippi.

Avant de voir le documentaire
et pendant une magnifique demi-heure approximativement durant laquelle je perdais la notion du temps, j’ai pu parler à Tippi et à sa mère Sylvie Robert. Lors de notre conversation, nous avons découvert que nous coïncidions sur de nombreux pointscomment on devrait sentir la vie des êtres vivants, de quelle manière les moyens de communication devraient en parler.

Le moment venu, je suis entré dans l’impressionnante salle de cinéma de l’Institut Français, entouré d’une multitude d’enfants impatients de voir Tippi.
Il y eut d’abord une présentation au cours de laquelle sont intervenus le Directeur de l’Institut Français et Monsieur Jaume Gil, Directeur du Festival International de Cinéma sur l’Environnement, FICMA.






Il y eut d’abord une présentation au cours de laquelle sont intervenus le Directeur de l’Institut Français et Monsieur Jaume Gil, Directeur du Festival International de Cinéma sur l’Environnement, FICMA. Je dois avouer que jusqu’à ce jour et bien que je sois le président et fondateur de l’Association Ecometta, consacrée à l’écologie, je ne connaissais pas ce Festival, et si cela n’avait pas été pour Tippi, je continuerais à en ignorer l’existence bien qu’il vienne de célébrer son vingtième anniversaire. Il est vrai que les médias espagnols ne lui ont pas accordé l’attention qu’il mériterait. De plus, sa récente collaboration avec le prix Goldman, connu comme le prix Nobel de l’Environnement rendait cette édition du Festival particulièrement importante. FICMA était ainsi devenu le siège européen de ces prix prestigieux.



A l’extinction des lumières fut projeté un chapitre de la série documentaire «Les voyages extraordinaires de Tippi» on voyait suivre la jeune fille à 12 ans voyageant en Afrique du Sud, Australie et Canada pour retrouver ses amis, les animaux.



C’est ainsi que sont évoqués les problèmes de survie auxquels sont confrontés les animaux dans différentes réserves naturelles, problèmes souvent provoqués par l’homme. C’est le cas des lions qui sont en train de disparaitre, victimes d’une des maladies les plus terribles, la tuberculose. Dans la nature, la disparition du roi des animaux de la chaîne alimentaire pourrait bien rompre l’équilibre naturel des espèces. Grâce au documentaire, Tippi parvient à transmettre aux enfants de la salle et du monde que chaque être vivant a un rôle essentiel. Mise à jour de la situation des lions et de la Tuberculose à suivre prochainement...

Ensuite elle a présenté la situation des éléphants dont la population avait considérablement diminué autrefois à cause du braconnage
. Cependant à l’époque où Tippi visite la réserve de Makalali, le problème s’est complètement inversé : il y a trop d’éléphants et pas assez de nourriture. Dans la réserve, elle fait la connaissance d’Audrey Delsink, une jeune vétérinaire (elephant specialist, Field Director of the GMPGR Elephant Immunocontraception Program) qui cherche des solutions pour limiter la surpopulation de ce grand mammifère. Grâce à elle, Tippi découvre que la science peut se mettre au service des espèces en danger. En Afrique, les éléphants se reproduisent trop vite et mettent en danger la subsistance des agriculteurs parce qu’ils détruisent tout sur leur passage lorsqu’ils sont à la recherche de nourriture. Audrey Delsink dirige une ambitieuse campagne de contraception qui permettra peut-être aux éléphants de continuer à cohabiter avec les humains. Travail compliqué et laborieux mais qui donne déjà ses fruits.

Voir cette petite fille de 12 ans, volontaire et soucieuse d’améliorer notre planète et la vie de nos compagnons de route, les êtres vivants, m’a bouleversé.

Après la projection du documentaire, il y eut toute une série de questions auxquelles Tippi répondit. Je fus frappé par les plus petits, leurs questions faisaient preuve d’une grande maturité. Le sérieux avec lequel ils les posaient et leurs inquiétudes impressionnèrent Tippi elle-même qui plus tard me commenta avoir été aussi étonnée que moi.

Mais bientôt une autre surprise m’attendait. En effet, avant de sortir de la salle, Monsieur Jaume Gil, Directeur du FICMA m’appela et après nous être présentés, il m’invita à participer à la rencontre qui devait se célébrer à huis clos au CosmoCaixa de Barcelone, le lendemain, samedi.

Mes plus sincères remerciements à Monsieur Jaume Gil, à Madame Marta Rodríguez de Production et en général à FICMA, pour avoir invité l’Association Ecometta de Badalone à un événement si important.

À la rencontre globale pour la promotion et divulgation d’une éducation environnementale, outre la présence de Monsieur
Claudio Lauria, Président et Fondateur de FICMA et de Jaume Gil, Directeur, y ont assisté des personnalités du département de l’environnement de la Generalitat de Cataluña (Mr. Josep María Planes) et de la Députation de Barcelone (Mr. Gonçal Luna) ainsi que les représentants de différentes fondations et organisations telles que:

Claudio Lauria President et fondateur de FICMA
Sonia Castañeda de l’entreprise
Emprende Verde
Manuel Valladares de WWF
Liliana Flores de Gentretenimiento
Le prestigieux documentaliste espagnol Fernando López Mirones

Des représentants de l’Université de Barcelone, du prix Goldman (EE. UU.), du Polo Cultural Ambiental (Argentine), Ambiente y Futuro (Italie), et de la Fondation Biodiversidad (Espagne)






Ont aussi participé à cette rencontre dont l'ordre du jour était de débattre sur l'état actuel de la divulgation et de l'éducation environnementale, partager nos expériences et de trouver des synergies pour consolider une culture environnementale globale.

A la fin de la rencontre, Tippi me proposa un entretien en exclusivité pour l'Association Ecometta que nous vous présentons ci-après. Nous avons eu la chance de compter sur Madame Liliana Flores de Gentretenimiento du Mexique pour en assurer la traduction vu que Tippi parle français. Nous lui en sommes très reconnaissants.



Enlaces recomendados

Reservados todos los derechos
© 2017 ecometta.org

Página principal | Aviso legal | Contacta y colabora | Nacimiento | La Asociación | Ecometta City Park | Medios de comunicación | Revista Naturmet | Naturmet - Tv | Actividades | Talleres | VideoTeca | La sección de Tippi Degré | Meteorología | Corazonadas | TIERRA | AGUA | AIRE | Mapa del Sitio


Regresar al contenido | Regresar al menú principal